Survey of Wall Flora in District of Port Louis, Mauritius, Mascarenes

Kersley Bruno PYNEE, Bertrand D’UNIENVILLE, Louis GOUPILLE, Georges WIEHE

Résumé


ABSTRACT: Wall flora studies started since ancient times, but information of the flora growing and colonizing urban walls on Mauritius is scarce. The aim of this study was to survey abundance and diversity of species found naturally on three different types of walls (old basalt, new basalt and concrete). The wall flora of Port Louis had a total of 68 species of plants (37 families, 61 genera), which 62 were angiosperms and six were pteridophytes. A total of 54 species (79%) were introduced, 12 species (18%) were native and two species possibly native (3%). Old basalt walls had 17 exclusive species (25%) recorded while only one species (1%) on new basalt wall, five species (7%) were shared on old and new basalt walls, 15 species (22%) on old basalt and concrete walls, and one species (1%) on concrete wall only. A total of 29 species (43%) were present on all types of walls. This study might contribute to future urban ecology studies and restoration programs of National Heritage buildings for the district of Port Louis.


KEYWORDS: Wall flora studies, plant diversity, urban ecology.


RÉSUMÉ: L'étude de la flore murale a commencé depuis fort longtemps. Les connaissances de la flore des murs urbains de l'île Maurice sont, à ce jour, rares. Le but de cette nouvelle étude était d'évaluer l'abondance et la diversité des espèces trouvées naturellement sur trois types différents de murs, construits en vieux basalte, en nouveau basalte et en béton, au cours d'une période de deux ans. La flore murale de Port-Louis comportait 68 espèces de plantes (37 familles, 61 genres), dont 62 angiospermes et six ptéridophytes. Un total de 54 espèces (79%) ont été introduites, 12 espèces (18%) étaient indigènes et deux espèces potentiellement indigènes (3%). Sur les vieux murs de basalte uniquement, 17 espèces (25%) ont été répertoriées, une espèce (1%) sur une paroi nouvelle de basalte, cinq espèces (7%) sur des murs de basalte anciens et nouveaux, une espèce (1%) sur un mur de béton seulement, 15 espèces (22%) sur de vieux murs de basalte et de béton, et 29 espèces (43%) présentes sur tous les murs. Cette étude contribuera aux futures recherches d'écologie urbaine et aux programmes de restauration des bâtiments du patrimoine national pour le district de Port-Louis.


MOTS CLÉS: études flores murales, diversité végétale, écologie urbaine


Texte intégral :

PDF (English)